LAIT D’ANESSE

LE LAIT D'ÂNESSE

UNE SOURCE DE JEUNESSE

Dans l'univers de la beauté, le lait d'ânesse est une source de jeunesse connue depuis des millénaires et que nous redécouvrons peu à peu. Le lait d'ânesse est le lait le plus proche du lait maternel, source de tous les commencements. Rien n'est donc plus naturel mais aussi plus universel et intemporel.

Le lait d'ânesse était déjà très connu des civilisations antiques. Dès 375 avant J.C., le médecin grec Hippocrate le recommande pour toutes sortes de maux (cicatrisation des plaies, empoisonnement, douleurs articulaires...). Bien sûr on cite Cléopâtre VII, qui prenait ses bains au lait d'ânesse. Elle possédait, dit-on, un troupeau de 300 ânesses destiné à cet usage. Les Romains en faisaient une boisson de luxe ainsi que des produits de beauté. D'ailleurs la crème de visage la plus ancienne au monde a été retrouvée par des archéologues à Londres en 2003. Son état de conservation, 2000 ans plus tard, était exceptionnel. Dans le pot figuraient encore les traces de doigts de sa propriétaire. Federico Nappo, expert à Pompéi en cosmétique, nous rappelle à cette occasion que « les Romains utilisaient le lait d'ânesse comme traitement sur la peau ». Pline l'Ancien, dans son « Histoire Naturelle » décrit comment Poppée, femme de Néron, prenait ses bains au lait d'ânesse (63 après J.C.). Et il décrit ses propriétés : « On croit que le lait d'ânesse efface les rides du visage,
rend la peau plus délicate et en entretient la blancheur ».
Beaucoup plus tard Pauline, sœur de Napoléon Bonaparte, aurait eu recours au lait d'ânesse pour des soins de peau. Au XIXe et XXe siècle, le lait d'ânesse remplace le lait maternel dans les orphelinats. L' « Assistance Publique » décide même en 1877 de lancer à l'hôpital Saint Vincent de Paul, une étable adossée au dortoir pour l'allaitement direct des enfants. A cette époque, cette boisson était également distribuée dans certaines grandes villes de France (Toulouse et Paris). Par la suite le lait d'ânesse est tombé dans l'oubli, jusqu'à ce qu'un jeune éleveur en 1995 décide de reprendre la production en Ariège. Aujourd'hui un petit nombre de producteurs de lait d'ânesse nous permet de bénéficier de ses bienfaits.

Ses vertus ont traversé les âges,
le renouveau du naturel et de l'authentique a fait le reste.

VERTUS

Mais pourquoi le lait d'ânesse est-il si bon ? Il est d'une part très différent du lait des ruminants qui possèdent plusieurs estomacs et qui par leur mode de digestion de trois jours, oxydent les acides gras et les vitamines. L'ânesse, comme l'être humain, possède au contraire un système digestif monogastrique. Par ailleurs le lait des ruminants, à cause de la digestion par fermentation, a une charge bactérienne très élevée au contraire du lait d'ânesse qui a des enzymes (lysozyme et lactoferrine) qui sont de puissants agents anti-microbiens. Le lait d'ânesse est très complet
car très proche du lait de la femme.

Il est riche en vitamines (A, B1, B2, B6, C, D, E) en minéraux (calcium, magnésium, phosphore, fer, zinc...), oligo-éléments et acides gras essentiels (oméga 3 et 6). Il contient beaucoup de rétinol (vitamine A) qui a un effet tenseur très important donc anti-rides. Le rétinol aide aussi à la cicatrisation et accélère la production de collagène. On comprendra qu'il est particulièrement efficace sur les peaux à problèmes, avec eczéma, acné ou psoriasis. La peau se régénère plus facilement et élimine ainsi ses impuretés. Le lait d'ânesse hydrate et est recommandé pour les peaux au vieillissement précoce.

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com